Qui gardera la maison en son absence ?

Alors que le RNI est en pleine construction, son président Salaheddine Mezouar, fraîchement nommé ministre des affaires étrangères, risque de passer le clair de son temps à  sillonner le monde pour défendre les intérêts du pays.

Alors que le RNI est en pleine construction, son président Salaheddine Mezouar, fraîchement nommé ministre des affaires étrangères, risque de passer le clair de son temps à sillonner le monde pour défendre les intérêts du pays. Abdelilah Benkirane et Mohamed Laenser ont délégué la gestion quotidienne de leurs formations. M. Mezouar en fera-t-il autant ? Les échos qui nous parviennent du parti estiment que oui. Deux noms circulent déjà : Rachid Talbi Alami, le porte-parole du parti et Mohamed Aoujar, l’ancien ministre des droits de l’homme.