Programme alimentaire mondial : Le Maroc plaide pour un renforcement de la résilience des pays africains

Le Maroc a lancé un appel au Programme alimentaire mondial (PAM) afin d’établir des partenariats avec le secteur privé africain, dans le cadre de sa politique de levée de fonds et de diversification des donateurs, pour renforcer la résilience des pays africains, et venir en aide aux communautés locales vulnérables, étant plus adaptés à leurs réalités et connaisseurs de leurs propres besoins, atouts et moyens.

Intervenant lors de la première session ordinaire du conseil d’administration du PAM (22-24 février 2021), en tant que coordonnateur des pays africains, l’ambassadeur représentant permanent du Maroc auprès des agences onusiennes à Rome, Youssef Balla, a souligné « la disponibilité des pays africains à mettre au profit du PAM, l’expertise de leurs secteurs privés, déjà actifs sur leurs propres terrains, et les terrains de leurs voisins dont ils ont une connaissance approfondie ».

M. Balla a précisé qu’un tel partenariat constituerait une opportunité en vue de mettre à profit le savoir-faire africain, et la capacité de mise en œuvre du PAM, tout en contribuant à créer une dynamique de développement local via les entreprises locales, apte à renforcer la résilience des populations locales les plus fragiles sur le long terme.

De tels partenariats techniques ont un grand potentiel d’optimisation des coûts et des bénéfices pour toutes les parties prenantes, a-t-il ajouté.

Mettant en exergue les efforts continus du PAM pour améliorer l’efficacité et l’impact de leurs opérations notamment en Afrique et au Moyen Orient, M.Balla a plaidé pour le renforcement de la politique de gestion de risque pour s’assurer que l’aide humanitaire parvienne à ceux qui en en réellement besoin.

Tout en soulignant l’importance accordée par les pays africains à la nouvelle restructuration du PAM qui vise à assurer à l’Organisation des ressources humaines compétentes et un cadre institutionnel apte à soutenir l’atteinte des objectifs escomptés, le diplomate marocain a appelé au renforcement de toutes les approches visant l’accélération de l’atteinte des ODD, notamment les ODDs 2 et 17 dans le but d’éliminer la faim et la pauvreté dans le Monde.

(Avec MAP)