Produits du Terroir : Lancement d’une campagne promotionnelle dans 9 villes du Royaume

Cet événement couvre 11 magasins Marjane situés dans les villes de : Tanger, Tétouan, Fès, Meknès, Rabat, Mohammedia, Casablanca, Marrakech et Agadir.

Une campagne promotionnelle des produits du terroir et des labels officiels a été lancée, durant cette période de fin d’année dans 9 villes du Royaume : Tanger, Tétouan, Fès, Meknès, Rabat, Mohammedia, Casablanca, Marrakech et Agadir.

Cet événement de promotion et de labels « Indication Géographique Protégée » (IGP) et « Appellation d’Origine Protégée » (AOP) couvre 11 magasins Marjane situés dans les 9 villes citées. Il s’inscrit dans le cadre de la mise en œuvre de la stratégie Plan Maroc Vert et concerne une quarantaine de groupements des produits du terroir, a annoncé, jeudi 25 décembre 2014, l’Agence pour le Développement Agricole (ADA).

L’opération a pour objectif d’appuyer la commercialisation de près de 400 produits et articles issus des différents terroirs du Maroc tels que le miel, l’argan alimentaire et cosmétique, l’huile d’olives, les plantes aromatiques et médicinales (PAM), les dattes, la rose, le safran, le couscous, etc.

Au niveau de Casablanca, une opération complémentaire a été déjà organisée du 18 au 21 décembre 2014 dans un grand centre commercial de la métropole, et ce avec la participation des représentants de 6 filières : argan, miel, dattes, safran, huile d’olives et produits cosmétiques à base de produits du terroir, qui ont présenté leurs produits et savoir-faire.

Cette action promotionnelle est appuyée par une large campagne de communication médiatique déclinée sur supports radio et affichage urbain, en plus d’une action menée en co-branding avec l’enseigne Marjane (Spots TV et radio, affichage urbain et insertion publicitaire sur 800 000 dépliants de Marjane).

Les retombées de ces actions en termes de croissance des ventes, de création d’emplois et de lutte contre la pauvreté, sont trés importantes, estime l’ADA.

Le développement du secteur des produits du terroir constitue une alternative « prometteuse, viable et durable » pour le développement local, surtout dans les zones éloignées ou difficiles d’accès.