Prisons et surpeuplement

La Délégation générale à l’administration pénitentiaire et à la réinsertion (DGAPR) a promis, le 23 janvier, de mettre en place un programme ambitieux et intégré visant l’augmentation de la capacité d’accueil des prisons.

Des propos en réaction au rapport annuel de l’Observatoire marocain des prisons, faisaient état du surpeuplement dans certains établissements pénitentiaires. Au programme de la DGAPR, l’ouverture de nouveaux établissements pénitentiaires et «la réalisation des travaux de réaménagement nécessaires dans certains établissements».