Prison à  vie pour 230 militants anti-Moubarak

Les condamnations à  mort et à  de longues peines de prison se multiplient en Egypte, depuis la destitution de Mohamed Morsi en 2013.

Deux cent trente militants de la révolte qui a chassé l’ancien Raïs Hosni Moubarak du pouvoir en 2011 ont été condamnés, mercredi 4 février 2015,  à la prison à vie, dont un des leaders, Ahmed Douma.

Trente-neuf mineurs ont également été condamnés à 10 ans de prison par le même tribunal pour des heurts entre manifestants et forces de l’ordre en décembre 2011.

Une cour criminelle du Caire a estimé que les 269 condamnés étaient coupables « d’agression des forces de l’ordre » et « d’incendie de bâtiments étatiques » lors des affrontements qui se sont déroulés non loin de l’emblématique place Tahrir au Caire, épicentre de la contestation de 2011.