Presse: Un « partenariat solide » pour développer le secteur

Une réunion tenue vendredi 26 juin entre le président de l’ANME avec le ministre de tutelle, en présence d’autres professionnels du directeur du Buget au ministère de l’économie et des finances a débouché sur un plan de sauvetage concret du secteur.

A peine constituée, la nouvelle association nationale des médias et des éditeurs (ANME) a déjà entamé les démarches pour sauver le secteur.  Un accord a, en effet, été convenu entre les professionnels du secteur de la presse et le gouvernement afin mettre en place un partenariat solide. Dans ce cadre, un programme d’aides directes a été élaboré. Il répond aux contraintes immédiates du secteur. Dans un deuxième temps, les professionnels et le gouvernement plancheront sur les moyens de satisfaire les besoins du secteur à long terme.

Ainsi, dans un communiqué publié par l’ANME, il a été décidé à l’issue d’une réunion, tenue vendredi 26 juin, entre le président de l’association Abdelmounaim Dilami et le ministre de la culture, de la jeunesse et des sports de débloquer une aide publique directe de 75 MDH au profit des entreprises de presse afin qu’elles puissent payer les salaires de leur personnel pour les mois de juillet, août et septembre. L’association fait état d’une enveloppe similaire pour aider les entreprises à payer également leurs fournisseurs. Une aide de 15 MDH, poursuit la même source, sera accordée aux imprimeurs et une enveloppe similaire à la société de distribution, Sapress.  Les radios privées vont aussi bénéficier d’une subvention du même montant.

Par ailleurs, à l’issue de cette réunion, à laquelle ont participé également le président de la Fédération marocaine des médias, Kamal Lahlou, le patron de Global Media, Ahmed Charai, ainsi que de Fouzi Lekjaa, directeur du budget au ministère de l’Économie et des Finances, il été convenu de former un groupe de travail conjoint pour traiter les questions en rapport avec le secteur. Cette commission qui comprend des experts économiques et d’autres sera chargée d’accélérer l’élaboration de solutions appropriées dans ce domaine.

Par ailleurs, il a été signalé que la pandémie du coronavirus a clairement montré le rôle important et fondamental que les médias jouent au sein de la société. Cela d’autant plus que les professionnels du secteur ont continué à travailler sans arrêt durant les trois mois du confinement sanitaire dans des conditions très difficiles et quasiment sans ressources.