Position extérieure globale: Une situation nette débitrice de 731,6 MMDH en 2020

La position extérieure globale (PEG) du Maroc a affiché une situation nette débitrice de 731,6 milliards de dirhams (MMDH) en 2020, soit un allégement de 28,8 MMDH par rapport à fin 2019, selon l’Office des changes.

Cette amélioration s’explique principalement par la hausse du solde des avoirs de réserve de 26,5% à 320,6 MMDH durant l’année écoulée, atténuée toutefois, par l’aggravation du solde déficitaire des investissements de portefeuille et des autres investissements de 17,9 MMDH et 18,2 MMDH respectivement, indique l’Office des changes dans son rapport annuel 2020 sur la balance des paiements et la PEG du Maroc. Les investissements directs ont, quant à eux, affiché un solde déficitaire stable au cours de la même période, atteignant 578,8 MMDH, ajoute la même source.  A fin 2020, la position nette débitrice du Maroc en investissements directs s’est stabilisée à 578,8 MMDH, constituant le principal poste débiteur de la position extérieure suite à l’importance de l’encours des investissements étrangers au Maroc par rapport à l’encours des investissements marocains à l’étranger.

L’Office des changes fait aussi savoir que la position nette débitrice des investissements de portefeuille passe de 101,5 MMDH à fin 2019 à 119,4 MMDH à fin 2020, soit une hausse de 17,7%. Cette évolution résulte d’une hausse des encours des investissements des non-résidents en titre marocains (+18,7 MMDH) plus importante que celle des encours des investissements des marocains en titres étrangers (+0,7 MMDH).

S’agissant de la position nette en instruments financiers dérivés, vis-à-vis des non-résidents, elle s’est établie à -42,3 millions de dirhams (MDH), en raison d’une hausse des engagements plus importante que celle des avoirs.

La rubrique « Autres investissements » a représenté la deuxième grande catégorie fonctionnelle des engagements financiers du Maroc vis-à-vis du reste du monde après celle des investissements directs. En 2020, sa position a affiché un solde débiteur de 354 MMDH, alors que l’encours de la rubrique « Avoirs de réserve » a augmenté à 320,6 MMDH.

La position extérieure représente le patrimoine net du Maroc vis-à-vis du reste du monde. Sa structure est décomposée en cinq catégories fonctionnelles (investissements directs, investissements de portefeuille, dérivés financiers, autres investissements et avoirs de réserve).

La PEG du Maroc est établie principalement sur la base de l’enquête annuelle sur les investissements étrangers (EAIE), de l’enquête trimestrielle de la dette extérieure privée, de l’enquête trimestrielle des crédits commerciaux, de l’enquête sur les produits financiers dérivés.  Ces déclarations sont complétées par les données administratives relatives aux statistiques monétaires et financières et à la dette extérieure publique et des variations des flux du compte financier de la balance des paiements, compte tenu des variations du taux de change, des cours boursiers et d’autres ajustements.