Plus de 3000 participants aux rencontres régionales sur la vision stratégique de la réforme de l’enseignement

Plus de 3000 personnes ont pris part aux dernières rencontres régionales sur la vision stratégique de la réforme de l’enseignement organisées, entre le 2 novembre et le 14 décembre, par le Conseil supérieur de l’éducation, de la formation et de la recherche scientifique (CSEFRS), affirmé, lundi à Rabat, le président du Conseil Omar Azziman.

Cette vision « n’a à aucun moment fait l’objet d’aucune réserve, ni d’aucune remise en question et a fait déjà l’objet d’un début d’appropriation et de mobilisation », a souligné M. Azziman, à l’ouverture de la 8ème session du CSEFRS.

S’il est admis que le Conseil a su s’organiser et éviter de tomber dans les travers de la dispersion, tout en résistant aux pressions extérieures et aux tentatives d’intrusions, a-t-il dit, « l’essentiel est que notre appel a été entendu et que SM le Roi a salué notre travail en consacrant, sur un ton énergique et vigoureux, un long développement à la réforme de l’enseignement dans le discours du Trône de l’année 2015 ».

Il a poursuivi que l’essentiel c’est que le gouvernement a fait sienne la vision stratégique et les départements concernés ont élaboré les premiers programmes de mise en œuvre, estimant qu’il s’agit là d’un capital qu’il importe absolument de préserver et de cultiver et que « c’est sur ce capital précieux que nous devons bâtir maintenant, que nous avons appris à vivre ensemble, à travailler ensemble et à produire ensemble ».

Soutenant que les difficultés du début sont désormais dépassées et que les rouages du Conseil sont rodés, chacun ayant pris ses marques et ses repères, il a exhorté les membres de cette instance à accélérer la cadence, de toute faire pour poursuivre les efforts dans la confiance, la sérénité et le respect mutuel et parachever les chantiers ouverts en matière de réforme du système de l’enseignement, l’objectif étant de faire de l’école marocaine une école d’équité, de qualité et d’excellence.

Il a noté que l’objectif du plan d’action du Conseil 2016/2017, qui sera examiné et approuvé par l’assemblée générale, consiste à poursuivre le travail entrepris pour revenir sur les questions qui n’ont pas été approfondies et pour pousser plus avant la réflexion sur ce qui n’a été que rapidement évoqué par manque de temps , de données ou de recul.

L’assemblée générale du CSEFRS consacre, deux jours durant, les travaux de sa 8ème session à la présentation des principales conclusions des rencontres régionales, organisées par le Conseil dans les 12 régions du Royaume, sous le signe de « la vision stratégique de la réforme pédagogique 2015/2030 et les voies de mise en œuvre », en collaboration avec le ministère de l’Education nationale et de la formation professionnelle et le ministère de l’Enseignement supérieur, de la recherche scientifique et de la formation des cadres.

Outre l’examen du projet du plan d’action du Conseil 2016/2017 et du projet du budget 2016, l’ordre du jour de cette rencontre comprend la projection d’un film sur « les rencontres régionales sur la vision stratégiques et les voies de mise en œuvre », la présentation des principales conclusions de ces rencontres et la création d’une commission ad hoc pour l’élaboration du rapport annuel sur les activités et perspectives du Conseil.