PJD : 205 mesures pour remporter les élections

Le parti présente 20 000 candidats et couvre 80% des circonscriptions. Le PJD vient de présenter son programme électoral pour les prochaines élections communales du 4 septembre. C’est le deuxième parti à  le faire après le PPS.

Le programme est décliné en 205 points. Cela a un air de déjà-vu, puisque, à la veille des élections de 2011, le PJD proposait déjà un programme électoral en 178 points dont une bonne partie a été reléguée aux oubliettes une fois le parti amené à former un gouvernement. Bref, le PJD ne fait que promettre, et cette fois, en plus, il n’y a pas, dans ce programme, de diagnostic ni de vision et encore moins de nouvelle conception sur la gestion communale. Cela sachant que le PJD dispose d’une expérience probante en matière de gestion communale. Il a su se frotter à la chose locale et surtout tirer profit de l’expérience de ses alliés, plus expérimentés, dans plusieurs villes. Parmi les 205 mesures proposées, certaines sont clairement populistes. Il en est ainsi de la mise en place d’un numéro vert pour permettre aux citoyens de contester la gestion de la commune et pour recevoir leurs plaintes (cela rappelle curieusement la ligne mise en place par le ministère de la justice), la transparence dans le recrutement dont il fait sa fierté à l’échelle nationale, le soutien aux associations locales selon de nouveaux critères (là encore l’expérience du ministère chargé de la famille et de la solidarité est probante dont la politique profite plus particulièrement à certaines associations), ainsi que d’autres promesses plus ou moins farfelues. Dans ce dernier registre, on peut citer la gestion indépendante et efficace des collectivités territoriales, l’amélioration des services de proximité, le développement des villes durables, l’amélioration de la gouvernance locale… Le PJD présente quelque 20000 candidats, couvrant ainsi 80% des circonscriptions.