Où mettre l’argent prélevé sur le «salaire» des députés ?

Voilà  une question à  laquelle le bureau de la première Chambre peine à  trouver réponse.

Le président et le bureau avaient décidé, il y a quelque temps, de sanctionner les députés absentéistes en procédant à une ponction sur leurs indemnités équivalente au nombre de jours manqués sans excuse valable. Des chiffres ont même circulé précisant les montants qui devaient être retenus selon les cas. Seulement, le budget de la Chambre ne comporte pas de ligne comptable pour reverser cet argent. Le bureau se trouve donc dans l’impossibilité de sanctionner les absentéistes autrement que par la lecture en public de leurs noms. Selon des sources parlementaires, la Chambre a sollicité les services du Trésor pour trouver une solution.