Orange Maroc et l’ANAPEC signent une convention pour la formation et employabilité des jeunes

L’Agence nationale de promotion de l’emploi et des compétences (ANAPEC) et Orange Maroc ont signé, mercredi 9 novembre à Casablanca, une convention-cadre de partenariat pour promouvoir la formation, l’employabilité et l’entrepreneuriat auprès des jeunes dans les métiers du numérique.

La cérémonie de signature s’est déroulée en présence de M. Younes Sekkouri, Ministre de l’Inclusion économique, de la Petite entreprise, de l’Emploi et des Compétences ainsi que de M. Noureddine Benkhalil, Directeur Général de l’ANAPEC et de M. Hendrik Kasteel, Directeur Général d’Orange Maroc.

Cette convention tend à former des jeunes, marocains ou migrants en situation régulière, au sein des structures des deux parties, en l’occurrence l’ODC (Orange Digital Center) et les MOUKAWILAB de l’ANAPEC, à travers un programme d’accompagnement technique et professionnel qui prend en considération les besoins réels du marché de travail ainsi que les différentes potentialités entrepreneuriales qui s’offrent dans le domaine.

Intervenant à cette occasion, M. Sekkouri a affirmé « qu’il s’agit d’un projet très prometteur. Cette convention vise à appuyer des milliers de jeunes, parmi lesquels des diplômés, des non-diplômés et aussi des NEET (jeunes ni à l’emploi, ni en enseignement, ni en formation), en mettant à leur disposition des formations intenses et un accompagnement sur mesure pour pouvoir créer leurs entreprises et développer leurs idées ».

Il a, par ailleurs, souligné que le ministère s’engage à donner à cette initiative plus d’ampleur et d’impact, surtout dans les villes où nos jeunes n’ont pas la possibilité d’accéder à ce genre d’accompagnement, dans le but de promouvoir l’emploi des jeunes et leur offrir de nouvelles perspectives professionnelles.

Pour sa part, M. Benkhalil a souligné que « ce partenariat vise à conjuguer les efforts des deux institutions en vue d’accompagner les jeunes et particulièrement les NEET, pour bénéficier de formations de pointe et très demandées sur le digital et la fibre optique, et les accompagner pour arriver à créer leurs propres entreprises. »

Et d’ajouter que « ce qui différencie ce programme des autres programmes d’entreprenariat en général c’est qu’il s’agit d’un programme sectoriel, orienté vers une filière bien précise. On est dans une approche globale et intégrée qui va allier formation, accompagnement à l’entreprenariat et concrétisation du projet »,

L’ANAPEC veillera à identifier les jeunes et les orienter vers le programme à travers son déploiement national au niveau de toutes les provinces et préfectures, et mettra à disposition du programme ses structures spécialisées « MokawiLab » qui abriteront des clubs ODC pour permettre à cette initiative une implémentation sur l’ensemble du territoire national, a fait savoir M. Benkhalil.

De son côté, M. Hendrik Kasteel a noté que Orange, en tant qu’acteur économique et acteur majeur du numérique, veut être contributif à l’intérêt collectif et s’engage à encourager l’employabilité des jeunes.

Il a également précisé que la mise en place des « Ecoles Fibre d’Orange » tend à offrir une chance professionnelle aux jeunes du pays tout en enrichissant l’écosystème marocain par des ressources qualifiées.

Pour la Directrice des ressources humaines et RSE chez Orange Maroc, Mme. Zakia Hajjaji, a fait savoir que les programmes mis en place  au profit des  jeunes seront identifiés conjointement avec l’ANAPEC et mis en œuvre à travers l’ODC qui est un tiers-lieu d’innovation qui regroupe une École du code, un FabLabs (laboratoires de fabrication) et l’Orange Fab qui est un accélérateur de startups dispensant des formations techniques sur les Hard/Soft Skills.

Pour compléter ce programme, a poursuivi Mme Hajjaji, « nous avons lancé l’École de la fibre, afin de pourvoir l’écosystème en compétences, à travers deux formations, l’une dédiée aux commerciaux du métier de la fibre et l’autre aux techniciens pour les insérer dans notre écosystème de partenaires ».

Cette alliance permettra aux deux organismes de co-organiser des roadshows afin de sensibiliser les jeunes sur l’ensemble des opportunités entrepreneuriales et de formation, et d’encourager leur participation et ce, dans chacune des régions ciblées du Royaume.