ONCF : un investissement 8 milliards de dirhams en 2014

L’Office national des chemins de fer, qui a tenu lundi à  Rabat son Conseil d’administration, prévoit un investissement de 8 milliards de dirhams au titre du budget 2014.

L’Office national des chemins de fer (ONCF), qui a tenu lundi à Rabat son Conseil d’administration, prévoit un investissement de 8 milliards de dirhams (MMDH) au titre du budget 2014, dont 5 MMDH réservés au projet de la ligne à grande vitesse Tanger-Casablanca et 3 MMDH à la poursuite de la mise à niveau du réseau classique.

Il s’agit principalement du triplement de la ligne Casablanca-Kénitra et doublement de celle entre Settat et Marrakech, du renforcement de la sécurité en général et au droit des passagers à niveau en particulier, de la poursuite du programme de rénovation du matériel roulant et du renforcement des équipements des gares, précise l’Office dans un communiqué.

A travers ces investissements productifs, l’ONCF contribue à la promotion de l’entreprise nationale de travaux publics, à la création d’emplois stables directs et indirects et au développement de pôles d’expertise, de compétence et de formation dans les secteurs de l’industrie ferroviaire, souligne l’ONCF.

L’Office prévoit un chiffre d’affaires basé sur des hypothèses de croissance soutenue des activités voyageurs et fret-logistique, ajoute la même source.

Le budget 2014, 5ème année du cycle de développement de l’ONCF pour la période 2010-2015, a été élaboré sur la base des dispositions du contrat-programme Etat-ONCF et conformément aux orientations de la circulaire gouvernementale relative à la Loi de finances 2014.

Le conseil d’administration de l’ONCF s’est réuni sous la présidence du ministre de l’Equipement, du transport et de la logistique, Aziz Rabbah.