Offshoring : vers une offre plus compétitive du secteur

Le chiffre d’affaires du secteur de l’Offshoring a atteint 7,3 milliards de dirhams (MMDH) en 2012.

Le chiffre d’affaires du secteur de l’Offshoring a atteint 7,3 milliards de dirhams (MMDH) en 2012, tandis que les emplois du secteur, toutes filières confondues, sont estimés à 57 000, a annoncé le ministère de l’Industrie, du commerce et des nouvelles technologies.

Près de 90 entreprises, dont une palette de référence internationale, sont déjà installées dans les plateformes industrielles intégrées (P2I) offshoring, six ans après le lancement de la stratégie de développement de ce créneau, indique le ministère dans un communiqué.

Un plan national de formation pour le secteur de l’offshoring a été élaboré en plus du lancement d’initiatives spécifiques pour répondre à des besoins urgents des entreprises du secteur à l’instar du programme « Call Academy », destiné à répondre aux besoins des centres d’appels en matière de formation en langue française, précise le communiqué.

Afin de préserver la compétitivité de la destination Maroc, une étude sur l’évaluation de la mise en œuvre de la stratégie offshoring a été lancée, afin d’actualiser cette dernière, au regard des changements qu’a connu le secteur au niveau mondial et national, et doit aboutir notamment à un ajustement des ciblages métiers et marchés et de la proposition de valeur Maroc.

Afin d’assurer un meilleur suivi et échanges avec les opérateurs économiques du secteur de l’offshoring, une plateforme d’informations sera réalisée incessamment pour une meilleure visibilité sur l’évolution du secteur, assure le ministère.

L’offshoring est l’un des secteurs les plus porteurs de l’économie nationale. De ce fait, une offre offshoring compétitive et adaptée aux besoins des investisseurs dans ce secteur a été proposée. L’objectif étant la réalisation d’un chiffre d’affaires à l’export de 20 MMDH d’ici 2015, à travers la création de 70.000 emplois durant la période 2009-2015, et ce pour atteindre près de 100.000 emplois à terme.

L’offre marocaine préconisée pour le développement de ce secteur est entrée en vigueur depuis l’année 2007 et confirmée par le Pacte National pour l’Emergence Industrielle (PNEI) en 2009.

Cette offre s’articule autour des volets suivants, une offre d’infrastructures et de services aux investisseurs aux meilleurs standards internationaux, à travers le développement de P2I (Plateformes Industrielles Intégrées) dédiées au secteur de l’offshoring, un cadre fiscal incitatif attractif (contribution de l’Etat liée à l’IR) et un dispositif de développement des ressources humaines qualifiées (aide à la formation, plan de formation).