Nouvelles annulations de vols de RAM en raison des tensions sociales

De nouveaux vols de Royal Air Maroc ont été annulés mercredi 25 juillet au départ de aéroport de Casablanca vers des destinations européennes ou africaines en raison de vives tensions sociales avec les pilotes de la compagnie.

Depuis le 20 juillet, 40 vols ont été annulés dont 10 mercredi selon le site internet de Royal Air Maroc. La plupart des annulations concernent des vols en partance pour la France, l’Espagne et l’Italie.

Des dizaines d’autres vols ont connu des « perturbations » en raison des tensions sociales entre les pilotes et la direction de la compagnie aérienne nationale.

Vendredi, un responsable de la RAM avait dit à l’AFP que « la compagnie redoutait les conséquences en cette période de forte affluence, marquée par le retour des Marocains de la diaspora, alors que le hajj (pèlerinage à La Mecque) approche ».

Les vols vers La Mecque, assurés par la compagnie marocaine et d’autres saoudienne, sont prévus à partir de jeudi. Selon le ministre des Habous et des Affaires islamiques, Ahmed Toufiq, 32.000 pèlerins marocains sont concernés.

Alors que des négociations ont récemment été entamées, le patron de la compagnie Abdelhamid Addou a déploré « l’absence de volonté d’aboutir à un compromis », fustigeant une « surenchère des revendications ».

L’Association marocaine des pilotes de ligne a réfuté le terme de « grève » employée par la direction.

La Fédération nationale du transport aérien, affiliée à l’Union marocaine du travail (UMT), a appelé le 19 juillet les deux parties à entamer « un dialogue constructif », pour « éviter » un scénario similaire à celui de 2009.

La compagnie avait alors traversé une crise qui l’avait poussée, en 2011, à établir un plan social pour redresser une « situation critique ». Elle est revenue à l’équilibre en 2012, avant de se lancer dans un vaste développement sur le continent africain.