Nouvelle annonce pour les étudiants marocains d’Ukraine

Le ministère de l’Enseignement Supérieur, de la Recherche Scientifique et de l’Innovation et le ministère de l’Agriculture, de la Pêche maritime, du Développement rural et des eaux et forêts ont annoncé qu’une série de mesures ont été prises en vue d’assurer la continuité du parcours universitaire pour les étudiants marocains de retour d’Ukraine, inscrits dans les branches de médecine vétérinaire et d’ingénierie topographique et agricole.

L’Institut agronomique et vétérinaire Hassan II a été chargé de gérer les différentes mesures prises au profit des étudiants souhaitant s’inscrire dans les établissements nationaux, indique un communiqué du ministère de l’Enseignement Supérieur, de la Recherche Scientifique et de l’Innovation, précisant qu’une épreuve écrite (le matin) et un entretien oral (l’après-midi) seront organisés pour tous les niveaux, le samedi 24 septembre au siège de l’Institut.

Ce concours concernera le niveau auquel l’étudiant est inscrit en Ukraine au titre de l’année 2021/2022, à condition que sa réussite lui donne le droit de s’inscrire au même niveau au titre de l’année 2022/2023.

Les inscriptions seront ouvertes du 3 au 16 septembre 2022 par le dépôt du dossier au siège de l’Institut agronomique et vétérinaire Hassan II, fait savoir le communiqué, ajoutant que la liste des candidats admis pour passer le concours, tous niveaux confondus, sera annoncée le 21 septembre 2022.

L’annonce des résultats aura lieu le lundi 26 septembre 2022 sur le site web de l’Institut (https://iav.ac.ma), alors que les inscriptions seront ouvertes du 28 au 30 septembre 2022.

Pour les étudiants souhaitant poursuivre leurs études à distance dans les universités ukrainiennes, la possibilité d’effectuer une formation dans l’un des établissements nationaux spécialisés sera ouverte sous la supervision de l’Institut agronomique et vétérinaire Hassan II et en coordination avec les différents établissements d’enseignement supérieur relevant du ministère de l’Agriculture, de la pêche maritime, du développement rural et des eaux et forêts.