Niveau de vie, finances, chômage… : les Principaux points de l’enquête de conjoncture auprès des ménages

Voici les principaux points de la note d’information du Haut-commissariat au Plan (HCP), relative aux résultats de l’enquête de conjoncture auprès des ménages au titre du 4ème trimestre de 2020 :

• L’indice de confiance des ménages (ICM) s’est établi à 61,2 points au lieu de 60,6 points le trimestre précédent et 77,8 points le même trimestre de 2019.

• 59,8% des ménages déclarent une dégradation du niveau de vie au cours des 12 derniers mois, 27% un maintien au même niveau et 13,2% une amélioration. Au cours des 12 prochains mois, 41,7% des ménages s’attendent à une dégradation du niveau de vie, 34% à un maintien au même niveau et 24,3% à une amélioration.

• 85% contre 6,7% des ménages s’attendent à une hausse du chômage au cours des 12 prochains mois.

• 73,1% contre 11,8% des ménages considèrent que le moment n’est pas opportun pour effectuer des achats de biens durables.

• 61,9% des ménages estiment que leurs revenus couvrent leurs dépenses, 33,6% déclarent s’endetter ou puiser dans leur épargne et 4,5% affirment épargner une partie de leur revenu.

• 17,1% contre 82,9% des ménages s’attendent à épargner au cours des 12 prochains mois.

• 75,8% des ménages déclarent que les prix des produits alimentaires ont augmenté au cours des 12 derniers mois contre une proportion minime des ménages (1,1%) qui ressentent leur diminution.

• En 2020, 57,1% des ménages perçoivent une amélioration de la qualité des prestations administratives contre 16,5% qui perçoivent sa dégradation.

• L’opinion des ménages sur l’évolution de la qualité de la situation en matière de protection de l’environnement s’est améliorée en 2020 par rapport à 2019.

• En 2020, 41,8% des ménages pensent que la situation des droits de l’Homme au Maroc s’est améliorée contre 30,8% enregistré en 2019.

• En 2020, 49,4% contre 20,5% des ménages ont ressenti une dégradation de la qualité des services de l’enseignement.

• L’opinion des ménages sur l’évolution de la qualité des services de santé s’est améliorée en 2020. Une proportion de 60,2% des ménages perçoit une dégradation de la qualité des services de santé contre 11,4% qui perçoivent son amélioration. Ces proportions étaient de 68,3% et 6,9% respectivement en 2019.

 

(Avec MAP)