New York : Transports en commun suspendus, Bourses et écoles fermées… à  l’approche de l’Ouragan Sandy

Les autorités new-yorkaises ont ordonné l’évacuation par précaution de 375 000 habitants de zones risquant d’être inondées, notamment celles bordant l’East et l’Hudson River.

Transports en commun suspendus jusqu’à nouvel ordre. Des milliers de vols annulés. Bourses et écoles fermées. New York, la cité la plus active des Etats-Unis, avait l’apparence dimanche soir d’une ville totalement paralysée dans l’attente de l’ouragan.  Les autorités new-yorkaises ont décidé de fermer le réseau de transports publics à partir de dimanche soir et ordonné l’évacuation par précaution de 375 000 habitants de zones risquant d’être inondées, notamment celles bordant l’East et l’Hudson River.

Dans les quartiers à risque situés dans le bas Manhattan, les circonscriptions du Queens et du Bronx, particulièrement menacées par la montée des eaux, la police a fait usage de haut-parleurs pour sensibiliser les résidents sur la nécessité de quitter les lieux.  « Il est absolument crucial que les habitants de ces quartiers se déplacent vers un lieu plus sécurisé, aussi bien pour leur sécurité que pour celles des équipes de secours », a recommandé le maire de la ville de New York, Michaël Bloomberg, cité par la chaîne locale de TV « NY1 ». 72 abris, principalement dans les écoles publiques, étaient opérationnels à travers les cinq circonscriptions de la Grande pomme (Manhattan, Bronx, Queens, Brooklynn et Staten Island). 

Anticipant sur l’arrivée de Sandy, de nombreux New Yorkais ont pris d’assaut supermarchés et autres magasins pour s’approvisionner en produits de première nécessité, comme recommandé par les autorités locales. Sur le site « NY1 », une « chronique photos » dédiée à l’ouragan intitulé « Waiting for Sandy » (en attendant Sandy), montrent des images amateurs de longues files d’attente devant les supermarchés aux étagères entièrement vidées. 

Les autorités locales ont également informé de la fermeture de la plupart des administrations et services bancaires. Même la Bourse de New York s’est alignée sur ces mesures exceptionnelles de sécurité, en annonçant la fermeture lundi et probablement mardi. Le siège des Nations Unies a également emboité le pas, en reportant toutes ces activités jusqu’à mercredi. Le service postal New Yorkais a informé qu’ il livrera le courrier « au cas par cas ». Un autre signe de ces mesures particulièrement exceptionnelles est la mobilisation de quelque 1 100 soldats de la garde nationale qui doivent se déployer dans la ville.  Les services météo prévoient l’arrivée de l’ouragan sur les côtes du New Jersey, au sud de New York, probablement mardi matin.

Selon le Centre américain de surveillance des ouragans (NHC), basé à Miami, l’ouragan se trouvait lundi, à 00h00 GMT, à 780 kilomètres au sud de New York. Les vents soufflaient à 120 km/h mais devraient se renforcer à mesure que l’ouragan progresse vers des eaux plus froides. Ces vents soufflent jusqu’à plus de 800 kilomètres de l’oeil du cyclone selon le NHC.