Morsures de serpents et piqûres de scorpions : régression des décès en 2014

Selon le ministère de la santé, le nombre de morts causées par les morsures de serpents et les piqûres de scorpions est passé de 460 cas annuellement à  32 cas en 2014.


Le nombre de morts causées par les morsures de serpents et les piqûres de scorpions est passé de 460 cas annuellement à 32 cas en 2014.
 Selon un communiqué publié mercredi 12 août 2015 par le ministère de la santé, ce recul est le fruit d’une stratégie nationale de lutte contre les piqûres de scorpions et les morsures de serpents élaborée par le Ministère de la santé et mise en œuvre par le Centre anti poison et de pharmacovigilance (CAPM).
En effet,
cette stratégie est axée sur des programmes de prévention, la formation des professionnels de santé et l’approvisionnement en médicaments nécessaires. Ainsi en 2014 et 2015, l’ensemble des régions ont été dotées de matériels de soin, de ressources humaines et d’unités de réanimation, précise la même source.

En matière de prévention et de sensibilisation, le ministère et ses partenaires interviennent dans les zones les plus touchées par ce fléau, y œuvrant à sensibiliser la population des moyens de prévention des piqûres et morsures, et sur les manières de traitement thérapeutique.
 A préciser qu’une Commission nationale de lutte contre les envenimations causées par les animaux venimeux a été créée, regroupant des experts de différentes spécialités, dans l’objectif de mettre en œuvre la stratégie ministérielle en la matière. Le ministère de la santé a, par ailleurs, mis à la disposition des citoyens un numéro opérationnel 24 heures sur 24 afin de contacter le Centre marocain anti poison sur les moyens de prévention et de prise en charge des cas urgents.