Mohammédia : les indicateurs financiers de la ville dans le rouge

Révélée en exclusivité par La Vie éco, la première version du rapport de la Cour régional des comptes (CRC) de Casablanca sur la Commune de Mohammédia (voir article en page 18) contient entre autres une analyse financière édifiante de l’axe des recettes.

Évaluant le taux de couverture des dépenses courantes par les recettes propres de fonctionnement, le ratio de l’autonomie financière s’est dégradé en 2015 à 20%, ce qui correspond à près de 41 millions de DH de recettes propres et près de 204 MDH de dépenses de fonctionnement. En deuxième lieu, la part des taxes rétrocédes à la Commune par l’Administration fiscale dans le panier des recettes de fonctionnement ne cesse d’augmenter d’année en année. Elle a grimpé de 54,40% à 58,22% entre 2014 et 2015. D’après les magistrats, l’évolution de cette part reste insuffisante compte tenu du potentiel fiscal de la commune. Pour sa part, le taux d’épargne brute -qui mesure la part des recettes de fonctionnement consacrée au financement de l’investissement- a lui aussi régressé sur la même période à 13% alors qu’il était en 2013 à 19%. Enfin, le taux de recouvrement a quant à lui chuté de 50% à 44,07%.