Mohamed Mounir en concert le 26 mai 2013 à  Mawazine

Il se produira le dimanche 26 mai 2013 à  la scène Nahda à  Rabat.

L’Association Maroc Cultures a le plaisir d’annoncer le concert du célèbre chanteur égyptien Mohamed Mounir, qui se produira lors de la 12ème édition du Festival Mawazine Rythmes du Monde, le dimanche 26 mai 2013 à la scène Nahda à Rabat.
    
Riche d’un parcours artistique de près de trois décennies, Mohamed Mounir a acquis au fil des années le surnom de La Voix de l’Égypte. La veine pop de ses chansons puise ses racines dans divers registres arabes et africains. On reconnaît l’influence de la musique traditionnelle égyptienne et nubienne dans toutes ses chansons mais aussi celles de Miles Davis, Bob Marley ou encore Otis Redding. Pour lui, la chanson à succès est celle qui sait suivre l’évolution de son époque.

Mohamed Mounir a commencé sa carrière de chanteur pendant l’exercice de son incorporation  militaire obligatoire. Il doit d’ailleurs son succès à ses camarades de l’armée qui l’ont soutenu et encouragé lors de la période de son service militaire de 1974 à 1977. Il se rappelle avoir chanté pendant ces deux années pour 500.000 soldats qui lui ont beaucoup facilité la tâche au début de sa carrière. Plus tard, sa passion pour la musique le pousse à abandonner son métier de caméraman pour se consacrer entièrement à la chanson. Mohamed Mounir produit ainsi son premier album, «Alemony Eneeki» au label Sonar. Ce fut un premier petit succès qui entraina l’enregistrement de cinq autres albums avec le même label. Au total, il enregistra durant sa carrière une vingtaine d’albums et parait dans six autres albums en duos avec d’autres artistes. Mohammed Mounir s’est illustré également dans le théâtre et le cinéma, dans lequel il a joué le rôle de «Marawane» dans le film «Al Massir» (le destin) du célébre réalisateur Youssef Chahine.

Mounir joua également le rôle du professeur de poésie dans «Bashir» et dans le film «Dunia » sortit en 2005. Pour tous ses combats envers la liberté intellectuelle et culturelle, Mohamed Mounir sera surnommé par ses fan The King, en référence à son album «Al Malek Hua Al Malek» (The king is the king).