Mohamed Mounir El Majidi très actif sur le front socioculturel

Maroc Cultures a contribué fortement à  positionner Rabat comme capitale de la culture. Depuis son arrivée à  la tête du FUS, en 2008, le club a renoué avec la performance et les résultats.

Culture et musique, sport ou encore la santé, décidément Mohamed Mounir El Majidi est de plus en plus actif sur le front socioculturel et semble prendre à cœur des projets dans des domaines à forte connotation de proximité sociale.

C’est d’abord le cas avec le désormais traditionnel et incontournable Festival Mawazine qui, depuis plusieurs années maintenant, transforme la capitale en grande scène mondiale à ciel ouvert. Couru de plus en plus par les grandes stars de la chanson, Mawazine, pour son édition 2015, n’a pas dérogé à la règle. Du pur patrimoine marocain à la pop music, en passant par les styles venant du monde entier, Mawazine fait le bonheur de fans de tous les goûts dont certains viennent même d’ailleurs, d’Europe et d’Amérique du Nord, pour assister aux concerts de leurs idoles. Si M. El Majidi, comme l’expliquent des sources dans son entourage, est lui-même fortement impliqué dans Maroc Cultures qui pilote Mawazine, cela ne le détourne visiblement pas d’une autre préoccupation majeure : le foot. Et là aussi, au grand bonheur des supporters rbatis car il se trouve être aussi le président du comité directeur du FUS de Rabat depuis 2008. Et depuis cette reprise en main dont beaucoup se rappellent encore, le club de la capitale a nettement évolué, que ce soit sur le plan sportif, c’est-à-dire des résultats, mais aussi en termes d’amélioration des infrastructures. D’ailleurs, après une remise à niveau profonde du complexe Moulay El Hassan à Hay Ennahda, des sources au FUS révèlent que le club est en train de mettre les dernières touches à son projet d’académie de formation qui sera, selon ces sources, «la plus grande et la plus belle d’Afrique». Plus récemment encore, M. El Majidi a ouvert un autre front de grande importance, à savoir la santé. Il y a quelques jours en effet, la Fondation Cheikh Zaïd qu’il préside a lancé à Casablanca le Forum africain de la santé. Pour cette première édition, tenue le 22 mai à Casablanca et consacrée au sida, on a ainsi eu droit à une brochette de sommités, dont un prix Nobel, venues du monde entier pour partager et échanger sur la question. Un proche d’El Majidi confie à ce sujet que ce dernier a voulu et conçu ce forum comme étant désormais le rendez-vous annuel incontournable de la santé en Afrique.