Mohamed Horani : « Je n’ai rien à  voir avec le PJD »

L’ancien président de la CGEM s’est retrouvé au centre d’une polémique à  la suite d’une rencontre organisée par le PJD et à  laquelle il a pris part.

L’ancien président de la CGEM, Mohamed Horani, s’est retrouvé au centre d’une polémique à la suite d’une rencontre organisée par le PJD et à laquelle il a pris part. Et ce n’est pas tant sa présence mais les propos que certains médias et journaux lui ont prêtés qui ont mis le feu aux poudres. Ainsi, au lendemain de la rencontre qui s’est tenue lundi dernier, des journaux ont, en effet, rapporté des critiques qu’aurait  formulées M. Horani à l’encontre de la CGEM, et donc de l’équipe actuelle et de sa présidente aussi, à la suite de l’incident qui avait eu lieu en marge de la visite de la délégation d’hommes d’affaires turcs il y a quelques jours. L’ancien patron de la confédération a tenu à clarifier tout cela dans un long communiqué rédigé en arabe qu’il a diffusé à grande échelle. Dans ledit communiqué, M. Horani a clairement reconnu qu’il ne partageait pas la position de la CGEM qui a consisté à boycotter la rencontre d’affaires entre les deux délégations. Mais surtout, M. Horani s’est dit en dehors de toutes considérations d’ordre politique et qu’il refuse d’être mêlé à des querelles entre partis ou que son nom soit exploité dans le cadre de campagnes politiciennes, répondant ainsi à ceux qui lui prêtaient une affinité particulièrement prononcée avec le parti de la lampe.