Mise à  niveau des aéroports : les chantiers s’accélèrent

L’ONDA met les bouchées doubles pour faire face à  l’augmentation du trafic. Les chantiers avancent bien au niveau des différents aéroports du Royaume.

Engagé dans le cadre de son plan de développement dans une série de projets de réaménagement ou d’extension, l’ONDA met les bouchées doubles pour pouvoir répondre rapidement aux besoins du Maroc en nouvelles capacités aéroportuaires. Ainsi, après le récent achèvement des travaux d’extension de l’aéroport de Fès, plusieurs autres chantiers affichent désormais des taux de réalisation satisfaisants. C’est le cas par exemple de l’aéroport de Marrakech. Le chantier porte sur la construction d’un nouveau terminal T3 et la reconstruction d’une partie du terminal1 existant, de ses infrastructures et ses équipements pour porter la capacité d’accueil à 9millions de passagers par an. Le taux d’avancement du T3 est d’environ 47% actuellement. Au niveau du terminal1 de l’aéroport Mohammed V, tous les marchés concernant la maîtrise d’œuvre ont déjà été conclus et il est prévu d’achever les travaux en septembre 2016. A Nador, les efforts sont concentrés actuellement sur la préparation du transfert de l’activité vers les hangars aménagés spécialement à cette fin pour permettre au groupement en charge de la réalisation du projet d’entamer les travaux au niveau de l’aérogare existante. Le taux d’avancement pour les hangars provisoires est de 95%. Pour ce qui est de l’aérodrome de Zagora où l’ONDA a également engagé des travaux, le projet sera achevé avant la fin de l’année en cours, sachant que les travaux de bâtiment et d’infrastructures aéronautiques sont terminés.

Enfin, à Guelmim et Errachidia, les projets de développement des deux aérogares affichent respectivement des taux de réalisation de 50% (hors équipement et infrastructures) et 15%. Une grande partie des projets enclenchés devrait être achevée durant l’année 2016.