Matériel informatique : forte baisse des ventes

Le marché du matériel informatique est en baisse globale de 15% en volume et 22% en valeur à fin mars 2017. C’est ce qu’a rapporté IDC, le cabinet de recherche d’informations sur les marchés des technologies de l’information et de la télécommunication.

Selon Mohamed Zizi, directeur général d’IDC Afrique du Nord, 22449 ordinateurs fixes (desktops) ont été vendus, ce qui représente une baisse de 31% en volume par rapport à la même période en 2016 pour un chiffre d’affaires de 11,6 millions de dollars (en diminution de 32%). Les ventes d’ordinateurs portables ont, elles, accusé une baisse moins significative, estimée à 11% en volume (soit 30 230 unités écoulées). En valeur, le chiffre d’affaires est de 17,66 millions de dollars (en baisse de 8%). Cette chute des ventes est expliquée par la baisse du marché global et celle plus prononcée du segment de l’administration publique qui s’adjuge 40% du chiffre d’affaires total. «Il existe une baisse réelle de la demande dans tous les segments de clientèle. Mais celle-ci est plus prononcée dans le segment de l’administration publique. Suite au retard de formation du gouvernement, nous avons pâti de 6 mois d’arrêt d’activité avec l’Etat», déclare Younès El Himdy, PDG de Disty, importateur et distributeur de matériel technologique. Les commandes adressées par les entreprises publiques ont, à leur tour, été timides. «Plusieurs entreprises publiques n’ont pas tenu leur conseil d’administration. Les appels d’offres ont été bloqués», déclare Saloua Karkri Belkeziz, administrateur directeur général de GFI et présidente de l’APEBI (Fédération des nouvelles technologies de l’information, des télécommunications et de l’offshoring). Par contre, les marchés à l’export ont pu sauver l’activité pendant la première moitié de l’année pour certaines entreprises.