Massar : un système permettant aux parents d’obtenir les notes de leurs enfants en ligne !

« Massar » permet aux parents, via les portails électroniques des établissements scolaires, de connaître les dates des contrôles continus, de s’informer sur les emplois du temps de leurs enfants, d’obtenir leurs résultats scolaires et de suivre leur apprentissage.

Le ministère de l’Education nationale et de la formation professionnelle a annoncé, lundi, que le système informatique  »MASSAR » a été utilisé cette année dans le cadre de l’opération de conservation et de gestion des notes des contrôles continus des élèves, conformément aux dispositions des circulaires régissant l’opération d’évaluation des trois cycles d’enseignement.

L’utilisation de ce système informatique, qui a permis aux administrations pédagogiques des établissements scolaires de conserver plus de 35 millions de notes jusqu’au 23 janvier 2014, s’inscrit dans le cadre de l’intégration des technologies de l’information et de la communication dans le système éducatif, le développement des outils et des méthodes de travail de l’administration pédagogique, le renforcement de la gouvernance du système éducatif et la garantie des principes de transparence et d’égalité des chances entre tous les élèves à travers le suivi individuel de chaque élève, assuré par les enseignants ou par leurs parents, explique un communiqué du ministère.

Ce système informatique permettra aussi aux parents, via les portails électroniques des établissements scolaires, de connaître les dates des contrôles continus, de s’informer sur les emplois du temps de leurs enfants, d’obtenir leurs résultats scolaires et de suivre leur apprentissage.

Le système  »MASSAR » a contribué, lors de la première phase, ayant débuté en juin 2013, à la gestion des opérations liées à la rentrée scolaire, la conservation des données relatives aux élèves, la gestion des opérations d’inscription, de réinscription et de mobilité individuelle et collective des élèves et des opérations d’orientation, ajoute la même source.

Il a de même servi à la gestion du corps pédagogique et la formation des classes, indique le communiqué, précisant que ce système informatique a aussi accompagné, lors de la deuxième phase, la gestion de toutes les données relatives à l’évaluation des élèves depuis novembre 2013.

L’utilisation du système informatique  »MASSAR » n’aura aucune incidence sur les résultats des élèves, « contrairement aux rumeurs propagées récemment aux rangs des élèves dans le but de perturber les examens qui se sont déroulés dernièrement dans des conditions normales », a assuré le ministère, dénonçant des « règlements de compte personnels et des surenchères politiciennes mettant en jeu l’avenir des élèves ».