Maroc-UE : « Pas de retard » dans l’entrée en vigueur de l’Accord de pêche

Le Maroc continue à  affirmer sa disposition à  tenir, dans les plus brefs délais, les travaux de la commission mixte Maroc-Union européenne, dont la date a été fixée, à  la demande de la partie européenne, au 10 septembre 2014.

Le Maroc continue à affirmer sa disposition à tenir le 10 septembre prochain les travaux de la commission mixte Maroc-Union européenne concernant l’accord de pêche. Cette date a été fixée, pour rappel, à la demande de la partie européenne.

Le département de l’agriculture et de la pêche maritime souligne le caractère « infondé » et « étonnant » des informations dont ce sont fait l’écho plusieurs medias rapportant une volonté du Maroc de ralentir l’adoption de l’accord de pêche.

Dans ce sens, le ministère rappelle que la tenue de la commission mixte,  dont est tributaire la reprise des activités de la flotte communautaire, figure parmi les dispositions prévues dans le Protocole régissant les relations entre l’UE et le Royaume du Maroc dans le domaine des pêches maritimes. Elle est programmée une fois le protocole ratifié par chacune des parties. Cette commission mixte est chargée de contrôler l’application de ce protocole et de fixer les modalités d’exécution de ses nouvelles rubriques, éléments nécessaires pour la délivrance des licences de pêche. Selon le ministère, certaines concessions accordées par le Maroc à l’UE nécessitent, en effet, un approfondissent de par leurs nouvelles méthodes d’exécution.