Maroc : Nouvelle stratégie de Rachid Benmokhtar pour améliorer le système éducatif

Cette stratégie sera axée sur la maitrise de la langue arabe, l’enseignement de base et des langues étrangères ainsi que la valorisation de la formation professionnelle.

L’amélioration du système de l’enseignement au Maroc requiert l’enracinement d’une nouvelle école à même de répondre aux attentes et aspirations du citoyen de demain, estime le ministre de l’Education nationale et de la Formation professionnelle, Rachid Benmokhtar.

S’exprimant lors de la deuxième session ordinaire du conseil d’administration de l’Académie régionale de l’éducation et de la formation (AREF) de Fès-Boulemane, tenue récemment à Fès, Rachid Benmokhtar a fait savoir que son département a adopté une nouvelle stratégie axée sur la maitrise de la langue arabe, l’enseignement de base et des langues étrangères ainsi que la valorisation de la formation professionnelle.

Cette stratégie porte également sur l’amélioration de l’offre scolaire et des compétences transversales, l’encadrement pédagogique, la bonne gouvernance, la moralisation de l’école et la valorisation du capital humain.

Pour atteindre ces objectifs, il faudrait repenser le système de formation des enseignants, mettre en place une meilleure gestion des établissements d’enseignement et renforcer la décentralisation effective ainsi que le règlement interne relatif aux fonctionnaires du ministère de l’Education nationale.