Maroc : les recettes de l’Etat en hausse de 5,3% à  fin février

Le déficit budgétaire en baisse de 4%.

Les finances publiques du Maroc poursuivent leur redressement. A fin février (derniers chiffres disponibles), les recettes ordinaires ont enregistré une hausse de 5,3%, à 28,8 milliards de DH, grâce notamment au bon comportement des recettes fiscales. En face, les dépenses ordinaires ont reculé de 1,7%, à 35 milliards de DH, et ce, malgré des charges de compensation plus importantes que l’année dernière à la même période (+12%, à 3,7 milliards de DH). Une situation due à la baisse des charges de fonctionnement et des intérêts de la dette. Compte tenu d’investissements engagés s’élevant à 12,4 milliards, le déficit budgétaire s’établit à 14,5 milliards de DH, en baisse de 4% par rapport à février 2014.