Maroc : Le M-banking très prisé par les moins de 35 ans

L’usage de M-banking, canal digital mis à la disposition des clients par la banque, est très prisé par les moins de 35 ans, selon une enquête intitulée « Digital banking au Maroc et nouveau rôle de l’agence bancaire ».

Cette tranche d’âge est également considérée très autonome dans l’usage du M-banking, révèle l’enquête menée par BearingPoint en partenariat avec l’AUSIM.

Les mid age (36-55 ans) sont également adeptes de ce canal, précise-t-on, notant que plus de 50% de la population est très autonome. Les banques ont néanmoins une marge de progression quant au développement de l’usage de ce canal, étant donné les niveaux d’équipement élevés en smartphones au sein de cette cible, cœur de la population active, explique l’enquête.

Pour les plus de 56 ans, ils sont majoritairement autonomes (+50%) dans l’usage de ce canal digital. Concernant le E-banking, la majorité des jeunes est très autonome, les mid age majoritairement autonomes à très autonomes avec une proportion de peu ou pas autonomes plus importante que les plus jeunes, relève-t-on. La majorité des plus de 56 ans est autonome – une faible partie de la population très autonome – et plus du quart de la population peu ou pas autonome.

Malgré les évolutions de ces dernières années et l’intensification de l’usage des canaux digitaux, les Marocains restent attachés à leur agence bancaire, souligne l’enquête. La complexité des produits, mais également la disponibilité de fonctionnalités avancées dans les canaux digitaux, sont 2 facteurs qui influencent aujourd’hui le canal de souscription des produits financiers. En 2021, BearingPoint a mené, en partenariat avec l’AUSIM, une enquête auprès de plusieurs cadres dirigeants d’établissements financiers (banques de détail, établissements de paiement et sociétés de crédit à la consommation) de différentes tailles.

Cette étude a pour objectif d’analyser le niveau de digitalisation de la relation et de la distribution bancaire et de porter un regard sur la nouvelle proposition de valeur de l’agence bancaire dans le dispositif omnicanal.