Maroc : Le Conseil du gouvernement approuve la stratégie nationale intégrée de la jeunesse.

Le Conseil du gouvernement a approuvé, jeudi, la stratégie nationale intégrée de la jeunesse et mis en place une commission qui sera chargée d’introduire les remarques soulevées à  ce sujet.

Le ministre de la communication, porte-parole du gouvernement, M. Mustapha El Khalfi, a indiqué dans un communiqué lu à l’issue du Conseil du gouvernement que les préparatifs pour l’élaboration de cette stratégie, fruit de plusieurs années de labeur, ont été lancés en 2009, ajoutant que le dialogue national sur la jeunesse a été initié en 2012 pour renforcer la concertation avec cette frange de la population, les acteurs économiques, la société civile et les donateurs.

Présentée par le ministre de la jeunesse et des sports, Mohamed Ouzzine, cette stratégie qui s’assigne pour objectif la mise en place des mécanismes devant permettre aux jeunes d’être au centre des politiques publiques, constitue une étape importante dans la concrétisation des dispositions de la nouvelle constitution qui incite au renforcement du cadre législatif relatif aux jeunes.

Elle vise également à élargir et à généraliser la participation des jeunes au développement économique, social, culturel et politique au Maroc, et à les aider à intégrer le marché de l’emploi et la vie associative.

Elle tend aussi à appuyer les jeunes en situation difficile, à faciliter leur accès au savoir, à la culture, aux technologies, à l’art et au sport et à les encourager à mettre en valeur leurs talents et leurs habiletés dans tous les domaines, ajoute la même source.

Quelque 62 mesures d’urgence à l’horizon 2016 et 75 mesures complémentaires à l’horizon 2020 constituent le socle de cette stratégie qui se veut un cadre où convergent les différentes politiques publiques relatives aux jeunes.

Ladite stratégie constitue un document public de référence qui oriente l’intervention des acteurs en matière de politique intégrée de la jeunesse, à travers la coordination entre tous les départements gouvernementaux, le renforcement des investissements orientés vers les jeunes, ainsi que le développement des stratégies et plans sectoriels, sachant que les jeunes âgés entre 15 et 29 ans représentent plus de 30 pc de la population.

Cette stratégie s’assigne aussi pour objectif la promotion des mécanismes d’auto-emploi, la création et l’adoption de « la carte du jeune » qui offre à cette frange de la société des avantages et services à bas coût, ainsi que la création d’espaces de proximité pour l’encadrement, l’orientation et le développement des compétences jeunes.

Par ailleurs, le conseil de gouvernement a salué le projet structurant « Wessal Casablanca-Port », dont les huit conventions y afférentes ont été signées mardi au Palais royal de Casablanca sous la présidence de SM le Roi Mohammed VI. Ce grand projet reflète la vision de SM le Roi visant à mettre la ville de Casablanca au premier plan en matière économique, d’attrait des investissements et du tourisme d’affaires.