Maroc : 64 000 chômeurs de plus, au 3ème trimestre 2014

Le taux de chômage au Maroc s’est établi à  9,6% au troisième trimestre 2014, après 9,1% une année auparavant, soit une hausse de 0,5 points.

Le taux de chômage au Maroc s’est établi à 9,6% au troisième trimestre 2014, après 9,1% une année auparavant, soit une hausse de 0,5 points, selon le Haut-Commissariat au plan (HCP).

La population active en chômage s’est accrue de 6%c au niveau national, passant de 1 076 000 au troisième trimestre de l’année 2013 à 1 140 000 chômeurs au même trimestre de l’année 2014, ce qui correspond à 64 000 chômeurs de plus.

Le taux de chômage est passé de 14% à 14,5% en milieu urbain et de 3,7% à 4,1% en milieu rural. Les taux de chômage les plus élevés sont enregistrés chez les jeunes âgés de 15 à 24 ans (20,6%) et chez les diplômés (16,8%).
Les hausses les plus importantes du taux de chômage ont été relevées, en milieu urbain, parmi les jeunes âgés de 15 à 24 ans (+2,1 points) et les adultes âgés de 25 à 34 ans (+1,2 point) et en milieu rural, principalement parmi les jeunes âgés de 15 à 24 ans (+2 points).

Le chômage demeure élevé chez certaines catégories de la population. Ainsi, près de 8 chômeurs sur 10 (79,9%) sont des citadins, plus de deux tiers (64,5%) sont âgés de 15 à 29 ans, plus du quart (26,8%) détiennent un diplôme de niveau supérieur, plus de la moitié (51,2%) est primo-demandeur d’emploi et près de deux tiers (62,4%) chôment depuis plus d’une année.

Par ailleurs, 28.1% des marocains se sont retrouvés en situation de chômage suite aux licenciements ou à des mises à l’arrêt de l’activité des établissements employeurs.

Concernant le taux de sous-emploi, il a augmenté de 1 009 000 à 1 146 000 personnes au niveau national, de 458 000 à 518 000 personnes en milieu urbain et de 551 000 à 628 000 en milieu rural.
Il est ainsi passé de 9,4% à 10,6% au niveau national, de 8,6% à 9,6% dans les villes et de 10,3% à 11,6% dans les campagnes.