Majorité : une énième réunion du Gouvernement Benkirane pour accorder ses violons

Le MP et le PPS manifestent leur désaccord avec le PJD.

La polémique autour des cahiers des charges de Mustapha El Khalfi a de nouveau ravivé les disparités au sein de la majorité. Si le porte-parole du gouvernement lui-même insiste toujours sur «la cohésion de l’équipe gouvernementale», il est de plus en plus évident que ni le PPS ni le MP ne sont en total accord avec la manière d’agir des ministres PJD.

Mohand Laenser a fait récemment allusion à «certaines parties au gouvernement qui sont contre les libertés». Son parti, le MP, a entamé des concertations internes, au milieu de la semaine dernière, pour trouver une manière de répondre au ministre El Khalfi sans trop entamer la cohésion de la majorité. Nabil Benabdallah, lui, parle de l’existence d’un «léger différend» avec le PJD justement à cause de ces cahiers des charges. Pour le porte-parole du gouvernement, «la nature de l’action du gouvernement n’exclut pas l’existence de divergence d’opinion. On peut être d’accord avec une décision ou l’on peut s’y opposer, cela relève de la démocratie». Et d’ajouter qu’il existe des mécanismes de gestion de ces divergences.

C’est sans doute pour cela que le secrétaire général du PPS a pris l’initiative de demander au chef du gouvernement de tenir une réunion des membres de l’Exécutif. Cette rencontre entre Benkirane et ses ministres devrait permettre de mettre sur la table ce genre de différends et constituerait une nouvelle occasion pour accorder les violons de l’équipe. Objectif que les précédentes réunions de la présidence de la majorité, formée des secrétaires généraux et d’un membre de chaque parti de l’alliance, n’ont pu atteindre. Bref, cette énième réunion devait avoir lieu en début de semaine, mais elle a été reportée en raison de l’agenda chargé du chef de gouvernement et d’un déplacement du ministre Nabil Benabdallah.