M. Mezouar tient une réunion avec les cadres du ministère qui seront mutés près des différents consulats généraux du Maroc

Dans le cadre de la mise en Å“uvre des Hautes instructions de SM le Roi Mohammed VI, contenues dans le Discours royal à  l’occasion de la fête du Trône au sujet des prestations et du fonctionnement des consulats généraux du Royaume à  l’étranger

le ministre des Affaires étrangères et de la coopération, Salaheddine Mezouar, a tenu, mercredi, une réunion avec les cadres du ministère qui seront mutés près des différents consulats généraux du Royaume à l’étranger.

Intervenant à cette occasion, M. Mezouar a indiqué que la mission consulaire doit être accomplie et réalisée dans l’excellence, relevant que les Marocains résidant à l’étranger « nous interpellent et attendent des réponses » à leurs soucis, ce qui constitue, a-t-il dit, un « challenge fort ».

« Nous allons ensemble relever le défi », a insisté le ministre, faisant observer que les consulats doivent être au service du citoyen marocain, le comprendre et l’aider à mieux vivre là où il est.

Et M. Mezouar de souligner que son département agira avec fermeté contre tout ce qui pourrait entacher l’image du ministère ou du Maroc, ajoutant que la trajectoire consulaire sera désormais très valorisée. 

Dans le cadre des Hautes orientations royales concernant la réforme consulaire et dans le cadre de l’élévation du niveau de rendement, de sérieux et d’engagement que les consulats doivent avoir par rapport aux Marocains établis à l’étranger, il a été également décidé d' »insuffler un sang nouveau au sein des consulats, ce qui signifie aussi une culture nouvelle, une méthode nouvelle, une démarche nouvelle et un esprit nouveau », a déclaré M. Mezouar à l’occasion de cette rencontre.

Quarante jeunes cadres du ministère de moins de 30 ans ont été retenus et vont bénéficier d’une formation de 3 mois, a-t-il dit, précisant qu’il ne s’agit pas seulement d’une formation classique liées aux procédures consulaires et à tout ce qui est en relation avec le service rendu au citoyen, mais portant également sur la vie communautaire et l’environnement dans lequel ces cadres vont travailler, celui où vivent les Marocains du monde.

Il est fondamental que cette dimension soit intégrée, a-t-il expliqué, ajoutant que « notre objectif est de faire en sorte qu’à terme on puisse aboutir au « consulat exemplaire », voulu par SM le Roi.

Le ministre a encore précisé que cette formation bénéficiera ultérieurement à un deuxième groupe de cadres, l’objectif étant de couvrir l’ensemble des consulats du Maroc à travers le monde.