M. Benkirane : « Un nouveau plan quinquennal pour renforcer l’efficacité des services de sûreté »

Ce nouveau plan prévoit la création de 63 nouvelles structures de sécurité, dont deux districts, 31 délégations et 30 arrondissements.

Un nouveau plan quinquennal couvrant la période 2013-2017 a été élaboré en vue de renforcer l’efficience des services de sûreté et d’en améliorer la gouvernance et les capacités, a fait savoir lundi le Chef du gouvernement, Abdelilah Benkirane.

Ce plan prévoit la création de 63 nouvelles structures de sécurité, dont deux districts, 31 délégations et 30 arrondissements, ainsi que la rationalisation du déploiement des éléments des services de sécurité, a expliqué M. Benkirane en réponse à une question des groupes de l’opposition concernant la situation sécuritaire, lors de la séance mensuelle de la Chambre des représentants consacrée à la politique générale du gouvernement.

Il est également prévu de renforcer les ressources humaines au sein des services de sécurité (attribution de 6.400 postes budgétaires au ministère de l’Intérieur au titre de l’année 2013), d’améliorer les capacités professionnelles et les moyens d’action des services de sécurité, afin de leur permettre de suivre les transmutations de la criminalité, tout en consolidant la prévention à travers l’organisation de compagnes d’arrestation des personnes recherchées et de patrouilles régulières de lutte contre la délinquance, particulièrement au niveau des points chauds, a expliqué le Chef du gouvernement, signalant qu’il est également projeté de créer un Observatoire national de la criminalité à l’échéance 2017.

De même, a ajouté M. Benkirane, les efforts iront dans le sens du renforcement de la coordination des services de sécurité avec les départements ministériels concernés et le secteur privé et de la participation des élus et des acteurs de la société civile aux réunions des comités de sécurité au niveau des préfectures et provinces, comme il sera procédé au développement de la communication, à travers la publication de communiqués de presse à l’occasion d’événements sécuritaires importants, a ajouté M. Benkirane.

Il a, en outre, indiqué que le gouvernement a mené à terme l’exécution du plan quinquennal 2008-2012 axé notamment sur le renforcement des ressources humaines et matérielles de l’administration territoriale et des services sécuritaires, contribuant ainsi à mieux préparer ces organes à faire face aux transmutations de la criminalité et à développer les prestations de proximité, signalant que cette période a connu la création de 73 nouvelles structures de sûreté et 66 caïdats et annexes administratives par an.

Dans le cadre de ce plan, il sera procédé également à la révision du dispositif juridique, au renforcement des moyens de coercition et des procédures d’exécution, à travers notamment l’adaptation des textes de loi aux nouvelles formes de criminalité aux niveaux national et international et l’appui à l’introduction des techniques modernes d’élucidation des crimes, a encore souligné M. Benkirane, notant que le gouvernement veillera à la consolidation des mécanismes de contrôle et la protection des témoins, des victimes et des informateurs, ainsi qu’au développement de la spécialisation au niveau du parquet général et de l’exécution des jugements concernant les crimes à caractère spécifique (violence à l’encontre des enfants et des femmes, crimes environnementaux et financiers).

L’approche préventive du gouvernement vise à traiter le phénomène de la criminalité en mettant l’accent notamment sur le rô le de la famille et de l’école, ainsi que l’encadrement des jeunes, la réduction des disparités sociales et spatiales, la réforme de la justice, la révision de la politique pénale et de la situation des établissements pénitentiaires, a-t-il précisé.