L’Urbanisme prépare une parade contre le manque d’équipements publics

Le ministère de l’urbanisme est sur le point de faire aboutir un chantier qui devrait complètement changer la programmation des équipements publics (hôpitaux, écoles…) au niveau national.

Le ministère de l’urbanisme est sur le point de faire aboutir un chantier qui devrait complètement changer la programmation des équipements publics (hôpitaux, écoles…) au niveau national. Actuellement, cette programmation se fait selon une grille normative qui impose la réalisation des équipements en fonction des densités de population dans un périmètre donné. Une méthodologie rigide qui ne s’adapte pas toujours aux besoins, ce qui explique d’ailleurs que moins de 20% des équipements publics programmés sont effectivement réalisés. La nouvelle méthodologie, qui sera introduite dans les prochains mois, consistera à programmer les infrastructures en fonction des besoins en faisant des distinctions selon la taille des villes, le milieu rural ou urbain…

Dans la foulée, un nouveau référentiel devrait être introduit en matière d’équipements privés d’intérêt général (écoles et cliniques privées…), qui ne sont pas suffisamment encadrés de l’avis du ministère de l’urbanisme. Ce référentiel précisera notamment les obligations de superficie en mètre carré plancher ou encore les espaces libres à prévoir au niveau de ce type d’équipement.