L’Université Euro-méditerranéenne voit le jour à  Fès

Le projet de l’Université euro-méditerranéenne de Fès (UEMF) a été lancé lundi 22 Septembre 2014 par le ministre de l’Enseignement supérieur, de la recherche scientifique et de la formation des cadres, Lahcen Daoudi, en présence de plusieurs ministres européens.

Fruit d’un partenariat franco-marocain, l’université accueillera ses 200 premiers étudiants en septembre 2015 avant de recevoir, à terme, 3 000 étudiants.

Dans un premier temps, ce projet inédit comptera 6 pays participants : Maroc, Tunisie, Espagne, Portugal, Italie et France. Mais « ce n’est qu’un point de départ. Demain vous aurez des étudiants européens, maghrébins mais aussi africains », a affirmé Lahcen Daoudi évoquant le rôle du Maroc comme « plate-forme » continentale.

L’UEMF comprend un centre de recherche en ingénierie et un autre en sciences sociales et humaines dotés d’infrastructures et d’équipements scientifiques de pointe ainsi que des chercheurs travaillant en étroite collaboration avec à travers une approche intégrée et multidisciplinaire.

En plus de la spécialité de choix, l’université offre à ses lauréats un profil basé sur les cinq piliers à savoir le multilinguisme, le multiculturalisme, l’entreprenariat, la mobilité internationale, et l’environnement numérique et multimédia.

L’enseignement se fera en plusieurs langues (arabe, français, anglais, espagnol…).

En terme de débouchés, les secteurs économiques privilégiés seront, d’après l’UEMF, l’aéronautique, les énergies, les technologies de l’information ainsi que la mécanique et l’automobile.