Logement pour la classe moyenne : 7 conventions signées par les promoteurs privés

On y est enfin. Les premières conventions portant sur le logement subventionné pour la classe moyenne ont été signées.

On y est enfin. Les premières conventions portant sur le logement subventionné pour la classe moyenne ont été signées. Ils sont 7 promoteurs privés à se jeter les premiers à l’eau. Ils s’ajoutent à l’aménageur public Al Omrane qui est parti en éclaireur il y a déjà quelques mois. Comme anticipé par les professionnels, ce sont les villes de petite et moyenne taille qui ont capté les premiers projets : Safi, Oujda, Fès et Kénitra. Cela pour une raison bien simple : le coût du foncier y est encore raisonnable et les prix de l’immobilier y sont proches du plafond fixé pour le logement intermédiaire (6000 DH TTC qui devrait être portés à 7 200 DH dans la Loi de finances 2014). Certes, sur la liste des conventions, Casablanca a aussi droit à son programme mais c’est sa périphérie, plus abordable pour les promoteurs, en l’occurrence Had Soualem, qui est concernée. Toutes ces conventions permettront de mettre sur le marché, à moyen terme, 1 400 logements pour la classe moyenne. AlOmrane renforcera encore cette offre de nouveaux produits à Agadir, Nador et à la ville nouvelle de Tamesna dans la périphérie de Rabat. D’autres conventions devraient affluer à présent que le prix de ces unités, qui rebutait les promoteurs, est tout près d’être relevé.