L’italien Magneti Marelli produira des amortisseurs à Tanger

Un investissement de 400 MDH qui permettra de créer 500 emplois.

Nouvel arrivant dans l’écosystème automobile. Magneti Marelli, équipementier italien, filiale du groupe Fiat-Chrysler, vient de signer un protocole pour la construction d’une usine à la zone franche «Tanger Automotive City». L’unité qui couvrira une superficie d’environ
20 000 m2, avec des possibilités d’extension ultérieures, nécessitera un investissement de 37 millions d’euros (400 MDH). Cette première implantation de l’équipementier italien au Maroc sera spécialisée dans la production d’amortisseurs pour les voitures et les véhicules utilitaires, avec la perspective de s’étendre à d’autres produits. L’unité devrait démarrer la production en 2019 et créer 500 emplois directs d’ici 2025. «Les amortisseurs ne sont qu’une première étape de notre implantation au Maroc. Nous comptons nous positionner sur cette activité dans un premier temps avant de se lancer dans la diversification de notre production», explique Pietro Gorlier, PDG de Magneti Marelli qui compte les constructeurs Renault et PSA dans son portefeuille clients (près de 8 milliards d’euros en 2016).

Un marché pour les fournisseurs locaux

Pour Moulay Hafid Elalamy, ministre du commerce et de l’industrie, «le projet de Magneti Marelli vient nourrir les écosystèmes constructeurs et sourcing en place dans le cadre du Plan d’accélération industrielle. Avec ce nouveau projet, un nouveau métier se développe au Maroc, la chaîne de valeur s’étoffe et le secteur gagne en intégration. L’activité de Magneti Marelli profitera aussi au tissu de fournisseurs locaux auprès desquels s’approvisionnera l’usine de Tanger». Pour lui, «d’ici quelques années, l’écosystème aura besoin d’un troisième puis d’un quatrième constructeur pour dynamiser la plateforme industrielle. Le Maroc n’est pas appelé à se limiter à seulement 2 constructeurs».

Pour rappel, l’industrie automobile marocaine devrait atteindre les 650 000 véhicules produits par an, dont 100 000 au niveau de la Somaca, après l’installation du groupe PSA.

Du côté de Magneti Marelli, installer une unité de production au Maroc vise à accompagner sur place les établissements industriels et la croissance des affaires d’un certain nombre de clients automobiles importants dans la région d’Afrique du Nord. Ce positionnement marque l’ouverture d’un nouveau marché dans la région du Maghreb pour le groupe.