L’Intérieur traque les «fake news»

Pour le moment il ne s’agit que de vidéos, mais le ministère de l’intérieur promet de sévir.

Toutes les mesures légales seront prises par les autorités compétentes pour identifier les personnes impliquées dans la diffusion d’images et de vidéos truquées, annonce le département dirigé par Abdelouafi Laftif. Il y a de quoi. L’Intérieur dit, en effet, avoir relevé dernièrement «une recrudescence de la diffusion par des journaux, des sites électroniques et des réseaux sociaux», de photos et vidéos truquées prises en dehors du Maroc et présentées comme étant celles de faits qui ont eu lieu au Royaume. Elles sont aussi exploitées pour solliciter de la charité.