L’informel en question

Lors de son passage au Parlement, le 15 décembre, le ministre de l’intérieur Mohamed Hassad a évoqué la problématique des marchands ambulants et des souks illégaux. «Il n’y a pas de solution miracle pour résoudre le problème des souks clandestins», a-t-il notamment déclaré aux députés.

M. Hassad a annoncé le lancement en 2015 d’un programme quinquennal «qui touchera en 2016 une première vague de 60 000 bénéficiaires». Un plan qui vise la fixation des marchands ambulants dans des marchés couverts et l’octroi de motos triporteurs.