L’Exécutif a fait l’impasse sur 2 400 questions orales

On aurait cru les membres du gouvernement plus coopératifs avec la Chambre des représentants où ils disposent d’une majorité confortable.

On aurait cru les membres du gouvernement plus coopératifs avec la Chambre des représentants où ils disposent d’une majorité confortable. Il n’en est rien, en tout cas pas en matière de questions orales.

Il faut en effet compter pas moins de 1 600 questions orales adressées aux différents ministres depuis le 1er janvier à ce jour et qui n’ont pas encore reçu de réponse. On aurait pu croire aussi que l’opposition est moins bien lotie. Là aussi, il n’en est rien : le groupe du PJD est celui qui a le plus de questions sans réponses, soit 710 contre 200 pour le PAM.

Du côté des conseillers, le nombre de questions orales en souffrance est de 800. Ici, ce sont les Istiqlaliens qui sont les moins bien servis.