L’Etat versera jusqu’à 1 400 DH par mois pour les femmes démunies

Après les veuves avec des enfants à charge, c’est au tour des femmes divorcée et sans ressources de pouvoir prétendre aux aides directes de l’Etat.

Ainsi et selon un décret, adopté en mai dernier et qui vient d’entrer en vigueur avec sa publication au B.O, les femmes démunies ne recevant aucune pension de la part de leurs époux, soit parce qu’ils refusent soit parce qu’ils sont dans l’incapacité de le faire, bénéficieront d’un soutien mensuel de 350 DH. En plus de cette sonne, l’Etat leur accorde également, à travers le Fonds de solidarité familiale, un montant de 350 DH pour chacun des enfants sous leur tutelle. Cela, bien sûr, à condition que le soutien consacré aux enfants ne dépasse pas les 1 050 DH. Ce qui fait qu’au total une femme se trouvant dans ces conditions et avec trois enfants à charge pourra bénéficier d’une aide directe totale de 1 400 DH par mois.
Notons que le décret en question avait pour objectif d’élargir la liste des bénéficiaires des aides versées par le Fonds afin d’y inclure l’épouse démunie. De même que, depuis le dernier amendement du teste instituant ce Fonds, les enfants adoptifs ou pris en charge peuvent également y avoir droit. En outre, le décret qui vient d’être publié au B.O N°6691, a aussi pour but de simplifier la procédure pour bénéficier de ces aides, en réduisant le nombre de documents requis.