L’Etat emprunte quatre fois plus qu’en 2011 !

A fin juillet, le financement intérieur de l’Etat avait atteint 35,4 milliards de DH, soit près de quatre fois le volume emprunté à  la même période en 2011.

Les finances publiques se dégradent à un rythme très rapide, et il n’y a qu’à voir le recours du Trésor à l’endettement pour s’en apercevoir. A fin juillet, le financement intérieur de l’Etat avait atteint 35,4 milliards de DH, soit près de quatre fois le volume emprunté à la même période en 2011. Ce financement est principalement constitué de bons du Trésor émis par adjudication, lesquels ont totalisé 25 milliards de DH contre à peine 7,2 milliards une année auparavant. Conséquence, l’encours de la dette intérieure a accéléré sa croissance. A 342,6 milliards de DH à fin juillet, il est en hausse de 8,7% en un an.

Cette course vers l’endettement se voit aussi au niveau des chiffres des banques, lesquelles financent une grande partie des besoins de l’Etat. En effet, les créances bancaires nettes sur l’administration centrale ont totalisé 124,7 milliards de DH, en hausse de 52,5% par rapport à juillet 2011. Et ce n’est pas tout, les autres composantes du secteur public n’échappent pas à la tendance. Les entreprises publiques ont vu leur endettement bancaire croître de 19,4% en une année, à 28,6 milliards de DH, et les administrations territoriales ont augmenté leurs crédits de 11,5%, à 10,7 milliards.

Cette situation n’est pas sans inquiéter les pouvoirs publics qui envisagent dès 2013 de ramener le déficit budgétaire à moins de 5% et à réduire nettement le train de vie de l’administration.