Les visas de la discorde

Le quotidien français Le Monde revient, dans son édition du mardi 13 février, sur l’affaire des visas refusés à des artistes marocains censés participer, début février, à un festival de danse à Bruxelles.

Maria Daïf, directrice du centre de création artistique l’Uzine, a décidé de ne pas participer à ce festival pour protester contre les entraves à la mobilité des artistes et a publié, dans une lettre ouverte, les raisons de cette position. Un texte viral qui a suscité beaucoup de solidarité de part et d’autre de la Méditerranée.