Les stations-services ouvrent en masse à l’Oriental

Les quantités de carburant introduites par les réseaux de la contrebande depuis la frontière Est du Royaume sont en baisse continue depuis fin 2014.

Cette tendance a profité au secteur organisé de la distribution des hydrocarbures dont les opérateurs ouvrent des stations-services en masse dans la région de l’Oriental. «Une quinzaine de stations (tous opérateurs confondus) a obtenu l’autorisation d’ouvrir ou de rouvrir cette année», déclare Adil Ziyadi, président du Groupement des pétroliers du Maroc (GPM) avant d’ajouter que quinze autres stations verront le jour en 2017. La région de l’Oriental est ainsi redevenue un axe de croissance stratégique pour le secteur. Une source chez Total Maroc, opérateur qui dispose d’un réseau important dans la région, assure qu’au moment où la croissance moyenne du chiffre d’affaires dans les grandes villes tourne autour de 3%, celle enregistrée dans la région a dépassé 10% en 2015.