Les sociétés cotées dans le viseur du fisc

La dernière salve de communications financières des sociétés cotées à  la Bourse de Casablanca permet de relever que le fisc s’est fait plus dynamique en 2013 dans ses redressements.

La dernière salve de communications financières des sociétés cotées à la Bourse de Casablanca permet de relever que le fisc s’est fait plus dynamique en 2013 dans ses redressements. Les sociétés ayant vu leurs bénéfices plombés par des pénalités ou un effort de provisionnement dans le cadre de contrôles fiscaux sont en effet plus nombreuses qu’à l’accoutumée.

Atlanta et Wafa Assurance ont été rattrapées dans le secteur de l’assurance et Maroc Telecom a été redressé à hauteur de 1,5 milliard de DH. On compte encore dans le lot Sofac, Axa Crédit et Maroc Leasing parmi les sociétés de financement en plus du spécialiste des câbles électriques Nexans, pour ne citer que ces exemples. Dans un contexte où les bénéfices de toute la cote ont baissé de 6,7%, on se doute bien que les opérateurs trouveront à redire sur le timing de ces opérations.