Les salariés sud-coréens de Hyundai poursuivent leur grève

Les salariés sud-coréens du constructeur automobile Hyundai prévoient de poursuivre leur mouvement de grève pendant deux jours supplémentaires après l’échec de négociations salariales, a annoncé mardi un porte-parole syndical.

Les plus de 40.000 ouvriers syndiqués cesseront le travail pendant huit heures mercredi puis vendredi, a-t-il précisé.

Les usines sud-coréennes de Hyundai ont déjà été affectées par des grèves partielles lundi et pendant trois jours la semaine dernière. A ce jour, les débrayages ont côté au constructeur 19.441 véhicules, d’une valeur de 398,7 milliards de wons (268 millions d’euros).

Le syndicat réclame le versement d’une prime d’intéressement après le bénéfice record dégagé par le groupe en 2012 et des bonus pour les salariés méritants ou anciens. L’an dernier déjà, des grèves prolongées avaient coûté 1.700 milliards de wons au cinquième constructeur automobile mondial, également propriétaire de Kia Motors.