Les Régions tiennent leurs premières assises à Agadir

Au programme, six ateliers portant sur les objectifs de la régionalisation, dont la production de la richesse matérielle et immatérielle, la création d’emplois, la promotion du développement intégré et durable.

La ville d’Agadir accueille, cette fin de semaine, les premières Assises nationales de la régionalisation avancée. Cette manifestation, co-organisée par le ministère de l’intérieur et l’association des régions du Maroc, connaîtra la présence d’environ 1 400 participants. Il s’agit notamment des élus, des représentants de divers secteurs ministériels, des institutions constitutionnelles et des institutions publiques. Des universitaires, des experts nationaux et internationaux et des acteurs de la société civile, en particulier des représentants des comités consultatifs créés auprès des conseils régionaux, sont également attendus à ce colloque.

Ces assises, peut-on lire dans une étude consacrée à la régionalisation par le think-tank Al Mountada, «ont pour objectif de partager les éléments d’évaluation relatifs au bilan général de la mise en œuvre de la régionalisation avancée. Il est question, également, d’identifier les principaux points pour réaliser un saut qualitatif sur la voie de la concrétisation de la régionalisation avancée, promouvoir une meilleure mise en œuvre de la charte de déconcentration administrative, mettre la lumière sur les réalisations et les défis et échanger les meilleures pratiques et des expériences innovantes». Al Mountada note, par ailleurs, que malgré les avancées notoires et à différents niveaux, les inégalités persistent. Le processus de régionalisation avancée est ainsi à ses balbutiements. Il faut dire, poursuivent les auteurs de cette étude, que les réformes engagées nécessitent, pour donner leur plein effet, suivant un processus de mise en œuvre forcément graduel, des délais raisonnables de préparation et d’implémentation et appellent un effort continu de mobilisation et d’engagement qui doit caractériser l’action de tous les acteurs tout au long du processus. Le cheminement de ce processus est, d’ailleurs, jalonné de rendez-vous de démocratie participative et d’évaluation à mi-parcours sous forme de forums régionaux qui constituent des bilans d’étapes étalés sur 3 années et couronnés d’un forum national. Ces forums sont l’occasion de faire les bilans des réalisations, comparer les expériences engagées, partager les bonnes pratiques et tirer les enseignements dans un esprit de cohésion nationale et d’émulation positive pour améliorer les performances. C’est aussi l’occasion pour les organes de pilotage et d’appui et d’accompagnement de mettre à jour leur feuille de route et d’aplanir les éventuelles difficultés rencontrées dans le processus de mise en œuvre de la régionalisation.