Les petits partis se rebiffent

Douze partis politiques ont pu réunir, ensemble et en même temps, leurs bureaux politiques. C’est déjà un exploit en soi.

Ce conclave inédit avait pour objectif de faire entendre leur voix au gouvernement et au Parlement. Les douze formations appellent à revoir les lois électorales. Et ce, dans le sens d’abolir le seuil électoral et permettre à tout le monde de tenter d’accéder au Parlement, répartir, à égalité entre tout le monde, les aides publiques et le temps d’antenne dans les médias publics pendant la campagne électorale. De même qu’ils appellent le gouvernement à imposer un audit aux partis avant le début des campagnes électorales et la signature par chaque formation politique d’une déclaration de l’état financier qui sera rendu public via les médias nationaux et qui constituera une plate-forme pour la reddition des comptes relatives aux dépenses électorales engagées.