Les partis rentrent des vacances

Pour sa première sortie internationale, le PAM se rend
à  Gaza pour une visite de 48 heures.

L’effet des élections y est certainement pour quelque chose. Les principaux partis politiques ont déjà repris leur activité. L’USFP, l’Istiqlal, mais aussi le PAM et le PPS ont tenu une première réunion de leur bureau politique le 1er septembre.  

Ainsi, l’USFP a consacré sa longue réunion du bureau politique (plus de 10 heures) à la rentrée politique et sociale, la question nationale, les alliances ainsi que le parachèvement du volet organisationnel du parti. Les mêmes thèmes sont revenus dans la réunion de reprise du comité exécutif de l’Istiqlal, avec une emphase sur les projets de textes électoraux, actuellement en débat entre partenaires politiques. L’aspect organisationnel a également été abordé avec l’annonce d’une nouvelle édition du «Festival national de la jeunesse» qui devrait réunir plus de 5 000 jeunes istiqlaliens du 7 au 13 septembre à Meknès. La coordination entre les deux formations, déjà très avancée, et leur ouverture sur le champ social ont également été débattues. Il a même été question d’étendre cette coordination, mais à un niveau moindre, aux autres partis de l’opposition. Ainsi, il a été décidé de tenir une réunion commune entre les quatre formations du bloc de l’opposition (l’Istiqlal, l’USFP, le PAM et l’UC). La rencontre devrait avoir lieu dans les prochains jours avec comme premier objectif une coordination autour des lois électorales et de la future Charte communale.

Pour sa part, le PAM, qui a également tenu la réunion de son bureau politique lundi, entame sa rentrée avec une activité à l’international. Une délégation conduite par le secrétaire général se rend, ainsi, en Palestine du 5 au 9 septembre avec une visite de 48h à Gaza. La visite intervient alors que le PPS vient de terminer un séjour de plusieurs jours à Ramallah. Quant au PJD, il a déjà occupé la scène médiatique pendant plusieurs jours à l’occasion de l’organisation de la rencontre annuelle de sa jeunesse.